Posts Tagged ‘ Suse Studio ’

Suse Studio : créez votre distribution Linux personnalisée !

Pour une fois, ce n’est pas le système entier qui est déporté vers le cloud. Suse Studio est un service édité par Novell, pour sa distribution Linux. Il permet de composer sur mesure son paquetage d’installation, ce qui permettra de gagner du temps en téléchargement et configuration ! Découverte de Suse Studio.

Le service, hébergé à cette adresse, nécessite la création d’un compte – notez que vous pouvez vous connecter avec vos comptes Facebook, Twitter, Google, etc. La première étape consiste à choisir le système base : serveur ou non, 32 bits ou 64 bits, l’environnement de bureau (ici, ce sera Gnome), et de donner un nom à son projet.

Par la suite, vous aurez à choisir les paquetages que vous souhaitez installer : attention, par défaut il n’y a quasiment rien ! Ceux-ci sont organisés par catégorie, et classés par popularité, ce qui facilitera la sélection. Je n’ai fait là qu’une vague configuration, qu’il conviendra sûrement d’arranger un peu pour être pleinement fonctionnelle.

Au final, je me retrouve avec un poids de 700 Mo (en fait, au téléchargement ce sera plutôt un peu moins d’un giga…) en ayant placé les logiciels que j’utilise le plus couramment, ce qui s’avère être bien inférieur au format DVD habituel si l’on ne souhaite pas se contenter du stricte minimum à l’installation !

Par la suite, il faut encore configurer tout le système. En effet, tout peu être configuré dès maintenant : les comptes, les réglages pour utilisation comme machine virtuelle, on peut même ajouter des documents et personnaliser l’image de fond de l’installateur !

Ne reste plus qu’à compiler, télécharger et tester le résultat sur VMware et VirtualBox – notez que l’on peut choisir le format que l’on souhaite : image .ISO, fichier VMware, etc.

La configuration s’avère au final très simple, la partie la plus ardu si je puis dire est le choix des paquets, ce qui devrait être à la porté de l’utilisateur moyen de Linux 🙂 .

Testons maintenant le résultat :

Comme vous le voyez, petit problème avec le PDF : je n’avais pas sélectionné de lecteur PDF, du coup le fichier de test – qui se trouve bien à sa place d’ailleurs 😉 – s’ouvre avec the GIMP. Il faudra donc être prudent lors de la configuration, mais kit à tatonner un peu, il y a moyen d’obtenir une distribution parfaitement adaptée à ses besoins, ce qui permettra certainement aux adeptes d’OpenSuse de gagner du temps lors d’une clear install.

%d blogueurs aiment cette page :